Économie

Avantage 42

LES ETUDES ONT DEMONTRÉ QUE LES REVÊTEMENTS EN ENROBÉS BITUMINEUX CONSTITUENT L'OPTION LA PLUS ÉCONOMIQUE.

La réfection des chaussées en structures rigides nécessite de les creuser. Avec des structures en enrobé bitumineux, seuls le re-surfaçage et le recouvrement suffisent. La base reste intacte, ce qui est beaucoup moins onéreux et prouve bien qu'on peut considérer les enrobés bitumineux comme étant un “evêtement perpétuel”.

Des chercheurs de l'université du Kansas ont découvert que les routes rurales construites à partir d'autres matériaux coûtaient trois fois plus cher à construire et à entretenir que celles conçues en enrobés bitumineux. Les résultats de l'Ohio ont démontré que les coûts du cycle de vie relatifs à l'enrobé bitumineux étaient inférieurs à ceux des revêtements en béton, avec des économies de l'ordre de 25 à 70 %.

En 2002, Benelux Bitume a réalisé un calcul économique portant sur le périphérique d'Anvers. Seuls les investissements initiaux ont été pris en compte, associés à une durée de service de 40 ans. Les travaux reposaient sur le renouvellement de 12 km d'autoroutes et de 30 km de routes secondaires.

La stratégie de maintenance proposée était la suivante:

Enrobés bitumineux:

  • Chaque année : travaux d'entretien mineurs
  • Après 15 et 30 ans : broyage de la couche de roulement et de la couche de liaison supérieure avant leur remplacement

Béton:

  • Chaque année : travaux d'entretien mineurs (aucun gros travaux d'entretien, tels que le renouvellement du matériau de remplissage des joints, n'a été envisagé !)
  • Après 40 ans : morcellement du béton puis remplacement


Source:
Cross, S.A. and Parsons, R.L.; Evaluation of Expenditures on rural interstate Pavements in Kansas, Kansas University Transportation Center, February 2002

Whole Life Costing Study Ring Antwerp by Benelux Bitume (2002), EAPA Winning with asphalt